NY # 9 Chinatown // East Village

Bandeau est village

carte Chinatown1 # CHINATOWN

L’ambiance de Chinatown est juste incomparable. Tu vas adorer ! Sous les vieux panneaux d’affichage lumineux aux inscriptions chinoises, c’est ici que tu retrouveras le meilleur rapport qualité prix pour manger à NY. Tu dînes dans de petits restaurants de quartier qui ne payent pas de mine où tu commandes généralement plusieurs plats, tu goûtes, tu picores et tu te régales pour une somme ma foi très modique ( pour la grosse pomme ! )

Chinatown

IMG_5783

Chinatown2Chinatown3

IMG_5782

* NICE GREEN BO

C’est le meilleur restaurant chinois du coin, crois moi ! Je ne te conseille pas spécialement l’endroit pour la déco, mais bien pour déguster les meilleurs raviolis à la vapeur de ta vie. Servis dans des paniers fumants (mais avec des serveurs qui tirent une gueule de 6 pieds de long… Oui bah, on peut pas tout avoir, t’as faim oui ou non ? ) c’est juste un régal. Les nouilles sautées sont succulentes aussi et tellement copieuses que tu peux manger à deux sur un seul plat ( Au moins, ça leur fera une bonne raison de faire la tronche…)

Nice Green Bo : 66 Bayard St entre Elizabeth St et Mott St. Plats de 4 à 10 $

IMG_5792

2 # EAST VILLAGE

Si tu cherches un quartier à Manahattan pour faire la fête, tu y es ! C’est East Village. Ici, les bars et restos branchés poussent comme des champignons et cultivent un esprit bohème, créatif et minimaliste. Le mélange de populations juives et hispaniques très hétéroclite fait de ce quartier le plus festif de la ville.

P’tite astuce de baroudeur : Il faut absolument que tu te balades le soir sur Ludlow St. et Rivington St. C’est là qu’il a le plus d’animation nocturne. C’est vraiment l’endroit idéal pour prendre un verre et aller danser !

est villageEst village2

* NEW MUSEUM

Résolument moderne, ce musée en forme de boîtes posées les unes sur les autres est complètement délire !! Aussi bien par son architecture extérieur que par les oeuvres d’art  loufoques qu’il abrite…

Sur sept étages, le New Museum propose des expositions d’artistes contemporains un peu barrées et très … conceptuelles ! Si tu ne raffoles pas d’art contemporain, je ne te garantie pas que tu apprécieras la visite ! Mais pour moi ça vaut le détour, c’est intrigant, avant-gardiste et parfois même hallucinant ! 

P’tite astuce de baroudeur : Profite en, l’entrée est gratuite le jeudi de 19 à 21h

New Museum : 235 Bowery entre prince St et Rivingston. Prix 16 $. 

New museum 1New museum 3IMG_0471.JPG_effectedNew museum 2

* LE PLEASE DON’T TELL ( PDT )

Le Please Don’t Tell est THE BAR ! C’est un bar secret inspiré des bars clandestins de la Prohibition. On y accède par un petit resto de hot-dogs miteux qui sent la friture.  jusque là rien de bien palpitant, mais attends la suite ! Une vieille cabine téléphonique rouge t’attendra à l’intérieur. Tu rentres. Tu décroches le téléphone. Tu composes le 1 et tu patientes… Le mur de la cabine s’ouvre et l’hôtesse du Please Don’t Tell t’accompagne alors dans l’antre de la branchitude New-Yorkaise !

Tu te retrouves propulsé dans le meilleur bar à cocktail de NY ! Ambiance tamisée, déco ultra branchée et cocktails à mourir. Le lieu idéal si tu veux goûter des cocktails délirants, écouter de la bonne musique et passer une soirée originale. Mais Chhuutt je compte sur toi… c’est un secret !

P’tite astuce de baroudeur : Je te conseille fortement de réserver afin d’être certain de pouvoir accéder à cet antre de l’excellence. Appelle le bar dès 15h00, ou tente ta chance directement sur place à tes risques et périls : mais je te préviens la liste d’attente est longue !

 Please don’t tell : 113 St Manks PI – East Village

PDTPDT2

See You Soon pour de nouvelles pérégrinations New-Yorkaises !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

CARNET DE VOYAGE // NEW YORK

1. N-Y2

Des lieux mythiques et incontournables aux derniers spots trendy de la Big Apple, décollage immédiat direction NYC !

Après de longues heures de marches dans les rues de Manhattan, des centaines de photos et des prises de notes intensives, le CARNET DE VOYAGE SPÉCIAL NEW YORK est enfin prêt !

Je vous livre sur un plateau toutes mes adresses, mes bons plans shopping, mes conseils d’itinéraires et mes coups de coeur dans 10 articles 100% FASHION TROTTER.

Carnet de voyage Carte NY

Surtout prenez des idées, notez les bons plans et évadez vous…

( Et n’hésitez pas à faire partager vos bonnes adresses à votre tour en postant des commentaires sous les articles ! )

XoXo

FT

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bangkok

0. Bandeau Bk temple

Je vous invite à plonger avec moi au coeur de la sulfureuse capitale Thaïe, capitale du royaume de Siam aussi appelée « la cité des anges ».

Le bruit, la circulation, la pollution et la chaleur vous accueilleront dès la sortie de l’aéroport. Cet aspect peu flatteur est portant peu révélateur des beautés et des richesses que peut offrir la ville. Dix millions d’habitants s’y concentrent et offrent un modèle de développement économique accéléré pour une expérience incroyablement enrichissante!

Mais la ville se caractérise surtout par sa double identité : la tradition et la modernité.

A Bangkok pour 4 jours, ma première vision de la ville fut cette étrange dualité entre le dynamisme d’une ville en pleine évolution caractérisé par ses buildings en construction et les immeubles décrépits, laissés dans leur jus, aux pieds desquels se dressaient fièrement des stèles funèbres ancestrales, cimetière d’une culture pourtant encore bien présente dans le quotidien des thaïlandais.

ImageImageImage

// BUS, TAXI OU TUK TUK ?

Le choix est multiple pour se déplacer à Bangkok mais je vous conseille évidement le tuk tuk, l’une des images symboliques de la ville. Sorte de Vespa à trois roues agrémenté d’une banquette et d’un toit pouvant contenir jusqu’à trois personnes. C’est un moyen peu coûteux et dépaysant pour se déplacer. Le tuk tuk affiche souvent un prix plus cher que le taxi, il faut toujours négocier le prix de la course avant de monter! Compter entre 40 et 100 bahts suivant la distance et les embouteillages. Attention, si on vous propose un prix trop alléchant c’est souvent pour vous amener dans un piège à touristes (certains magasins rémunèrent les conducteurs pour qu’ils leur ramènent des clients!)

Il permet en plus d’apprécier pleinement l’animation des rues et de se rapprocher au plus près des scènes de vies locales (un peu trop près parfois des automobilistes qui circulent à côté!) Parfait pour un grand bol d’air (pollué). Frissons garantis.

ImageImageImageImageImageImage

// LE MARCHÉ DE CHATUCHAK

BON PLAN // Juste impressionnant! Si par bonheur vous vous trouvez dans le coin un weekend, ne vous posez pas la question, même sous une chaleur épuisante à cause de l’effet de serre provoquée par les baraquements de taules, ce marché est incontournable à Bangkok. Préférez quand même tôt le matin pour éviter la chaleur et les hordes de touristes! Plus grand marché d’Asie à ciel ouvert, Chatuchak draine 400 000 visiteurs chaque weekend!

15 000 stands allant du poisson séché aux produits artisanaux en passant par les chats, chiens, plantes, vêtements bons marchés, bijoux et petits créateurs, Chatuchak regorge de surprises en tout genre. Vous y trouverez toutes les contrefaçons possibles et inimaginables. Surtout NEGOCIEZ. C’est un sport nationale ici. Il ne faut pas hésiter à faire baisser le prix annoncé (à la tête du client) d’au moins 30%.

Astuce : Pensez aux plans à l’entrée du marché, pratique pour se repérer dans cet immense dédale de stand.

Marché de Chatuchak : Métro Mo Chit. Ouvert le samedi et le dimanche de 7h à 18h.

ImageImageImageImage

Pour se rafraichir pendant le shopping, rien de tel qu’un smoothie et un bol de « Mango sticky rice » (pour traduire littéralement : riz collant avec de la mangue) sorte de riz au lait local. The Thai’s dessert!

ImageImage

// SHOPPING

Fureur au rayons jeannerie! Pour 100 bahts le short en jean (= 2,5 €) je me suis fait une petite réserve pour au moins les deux, trois prochains étés à venir! J’ai retourné l’étal pour trouver le bon délavage et la bonne coupe mais point non négligeable niveau merchandising, notre ami thaï avait eu la présence d’esprit de ranger les articles par tailles. Un vrai gain de temps pour les essayages par cette chaleur étouffante. Tout est négociable, rappelez vous l’adage : Mieux vaut un refus qu’un regret!

Image

BON PLAN // S’arrêter manger dans un des food truck à la sauce thaï placé juste à l’entrée du marché, ceux qui ont une allure douteuse à première vue… Oui c’est ça! Franchement ils valent la peine que l’on s’y attarde deux secondes pour se ravitailler d’une excellente soupe Tom Kha Gai (légèrement épissée), servie avec un assortiment de légumes typiques (dont la moitié est immangeable) pour même pas 1€ ! A accompagner bien évidement d’une Chang,  la bière locale.

ImageImageImage

// LE PONT DE LA RIVIÈRE KWAI

Le voyage jusqu’à la province de Kanchanaburi, à 130 km à l’ouest de Bangkok, près de la frontière avec la Birmanie se fait en bus.  Quelque peu touristique, cette excursion permet au moins de s’échapper une journée de l’agitation urbaine et de découvrir la campagne typique Thaïlandaise.

Mieux vaut être matinale, car la visite commence très tôt par un arrêt au War Cemetery, cimetière où sont enterrées les victimes de ce pont mythique.

Image

Juste à coté du pont, une exposition permet de se faire une petite révision rapide de l’histoire du pont de la rivière Kwaï pour ceux (comme moi) qui n’aurait pas  bien écouté à l’école!

ImageImageImage

Bien que le film « Le pont de la rivière Kwaï » de David Lean, en 1957, montre un pont authentique en bambou, en réalité le pont reconstruit après la Seconde guerre mondiale est plutôt de style industriel en acier et en béton!

ImageImageImageImage

// LE TRAIN DE LA RIVIÈRE KWAI

La suite de la visite se passe ensuite dans un train thaïlandais délabré et typique ou vous pourrez vraiment vous mêler à la population locale d’ailleurs fort aimable (J’ai failli repartir avec une petite thaïlandaise de 5 ans trop chou assise en face de moi qui me lançait de grands sourires complices).

Le train permet ainsi de longer la rivière à folle allure et d’admirer le fabuleux paysage qui défile sous vos yeux.

ImageImageImageImageImageImage

// DESCENTE EN RADEAU DE LA RIVIÈRE KWAI

Vous pourrez même vous prendre pour un vraie aventurière des temps modernes en prenant à place à bord d’un de ces radeaux de fortune pour descendre la rivière emporté par le courant.

ImageImageImageImageImageImageImage

// BALADE À DOS D’ÉLÉPHANT

Aventure évidement très touristique et d’un point de vue humanitaire plutôt choquante … Ces imposants pachydermes sont parqués, violentés, soumis à un rythme infernal et transformés en promène couillons. Mais ce qui m’a le plus impressionné c’est de voir travailler ces très jeunes enfants « pilotant » ces gigantesques mammifères shootés à coups d’anesthésiques.

ImageImageImageImageImageImageImage

// LES CASCADES D’ERAWAN

La dernière étape de cette aventure se déroule au parc national d’Erawan situé à 65 km de Kanchanaburi.

Les thaïlandais s’y retrouvent comme nous au jardin du Luxembourg, pour faire la sieste à l’ombre des grands arbres, discuter entre amis, lire ou pick-nicker tandis que les enfants s’en donnent à coeur joie dans les cascades et les toboggans naturels creusés dans la roche.

ImageImageImageImageImageImageImage

// BANGKOK BY NIGHT

Arpenter de nuit la capitale Thaï est totalement grisant. On me suit!

ImageImageImage

Les enseignes lumineuses du quartier de Kaho San et les câbles électriques entremêlés offrent des compositions ultra graphiques, presque picturales.

Image

Les femmes et les enfants travaillent à même le sol en pleine rue!

Image

Pour les plus gourmands mais surtout les plus téméraires, je vous propose un petit assortiment d’insectes frits pour un revival de l’épreuve mythique de Koh Lanta. Au menu, grillons, cafards, larves, scorpions et petites mygales thaï!

Pour ma part, j’ai choisi ce qui me semblait le plus facile à déglutir, une petite poignée de larves bien salées… Honnêtement le goût n’est vraiment pas dérangeant, mais je n’ai pas osé goûter le reste. Bon appétit!

ImageImageImageImage

// LA MAISON DE JIM THOMPSON

Ancien militaire, voyageur insatiable et esthète reconnu, Jim Thompson entreprit de redonner vie à l’industrie de la soie en s’installant à Bangkok après la seconde guerre mondiale. On peut à présent visiter son humble demeure réalisée à partir de 6 maisons traditionnelles en bois et teck réunies en une seule et implantée au coeur de la ville.

Cet écrin de verdure et de calme en plein coeur de Bangkok est un véritable havre de paix au milieu de l’agitation urbaine. On se promène librement dans le jardin comme si l’on était invité chez un ami et on y apprend la technique de la filature qui consiste à récupérer le fil de soie des cocons formés par les vers à soie.

La Maison de Jim Thompson : 6 soi Kasemsan 2, Rama 1 Rd. (visite guidée en français) Ouvert de 9h à 17h. Tarif : 100 bahts.

ImageImageImageImageImageImageImage

// EXCURSIONS EN BATEAU SUR LES KLONGS

A FAIRE : Les Klongs sont les canaux qui sillonnent la ville. Ils permettent de poser un autre regard sur la ville et de découvrir une Thaïlande extraordinairement authentique.

Le mieux est d’y aller vers 16h00 munis de boissons, de victuailles et de verres en plastiques pour un apéritif MÉMORABLE!!! 600 baths par personne pour 4h de ballade, glacière inclus, le deal est honnête. Au fil de l’eau et dans un dédale de canaux de plus en plus étroits, vous vous enfoncerez dans les Klongs à la découverte des habitations, de vétustes maisons sur pilotis, rencontrerez les populations locales ou tomberez peut être sur une iguane en pleine digestion. Vous remonterez les Klongs jusqu’à une pépinière d’orchidées dont la visite est gratuite puis redescendrez la rivière de nuit pour admirer les temples illuminés qui longent la berge.

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage

Remonter les Klongs, c’est aussi aller à la rencontre des vrais thaïlandais, à la découverte de scènes de vie intimistes, comme si le temps s’était figé…

ImageImageImageImageImageImage

// CHINATOWN

C’est dans ces rues qui grouillent de monde, entre enseignes bling, bars douteux et cuisine de rues qu’il est le plus sympa de se perdre.

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage

Sachets de fruits épicés à emporter, champignons chinois, crevettes séchées, chips géantes ou concombres de mer, le dépaysement culinaire est total!

ImageImage

IMG_3209IMG_3215IMG_3216IMG_3219IMG_3220IMG_3223IMG_3233IMG_3238IMG_3211IMG_3212

IMG_3226

On traverse les rues Thanon Yaowarat et Thanon Charoen Krung et on dîne sur le trottoir comme Ryan Gosling dans « Only God Forgives« .

IMG_3234IMG_3243IMG_3247IMG_3248IMG_3249IMG_3250IMG_3251

Chinatown offre un panel unique de scènes de vies quotidiennes.

IMG_3252IMG_3253IMG_3255IMG_3256IMG_3257IMG_3259IMG_3260IMG_3261IMG_3265IMG_3268

// LE WAT PHRA KAEO (OU GRAND PALAIS)

A FAIRE : Bangkok tire sa fierté de ses temples fascinants dispersés dans tous les recoins de la capitale. Le Grand Palais est particulièrement sublissime avec son architecture typique, ses mosaïques dorées et ses innombrables statues. La chapelle royale renferme le Bouddha d’Emeraude (fait de jade) une des statues les plus vénérées.

Compter deux heures de visite car c’est réellement immense mais surtout n’oubliez pas qu’il faut absolument avoir les jambes et les épaules couvertes pour entrer (hommes comme femmes!)

Wat Phra Kaeo : Napralan raod. Ouvert tous les jours de 8h à 16h. Entrée : 350 bahts.

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage

Des offrandes modernes complètement anachroniques destinées aux divinités bouddhistes.

ImageImageImageImage

// WAT ARUN (OU TEMPLE DE L’AUBE)

Avec ses 86m recouverts d’une mosaïque de débris de porcelaines chinoises multi colorées, ce temple est facilement reconnaissable et très surprenant. De petits démons et dieux sont sculptés tout autour et de la haut on bénéficie d’une superbe vue sur la rivière.

Wat Arun : Ouvert tous les jours de 6h30 à 17h30. Tarif 50 bahts.

ImageImageImageImageImage

Rendez-vous sur Hellocoton !