Carnet de voyage // La Réunion // Bejisa

0. Bandeau Réunion bejisaLe 1 janvier fut vraiment un rêve, seulement tout rêve à ses limites et le début d’année a vite été marqué par l’imprévu ! L’annonce d’une tempête tropicale, un cyclone d’une rare violence sur toute l’île a complètement chamboulé le programme, mais c’est ça aussi le voyage, la gestion des imprévus, l’aventure ! 

Jeudi 2 janvier, 10h00 à Saint Gilles, on annonce l’alerte rouge pour 24h00. Ce qui veux dire 24h00 sans sortir, avec en prime, risque de coupures d’eau et d’électricité. Dans ces cas là, on se retrouve entre amis, on se barricade, on picole, on fait des jeux et on attend que ça passe ! Ayant été prévenus quelques jours avant nous avions eu le temps d’anticiper, de faire des réserves, d’eau, de bière, de bougies, de fruits et de salade de pâtes froide (je vous rappelle le risque de se retrouver sans électricité pendant une durée indéterminée…) Bejisa est en route, on peut suivre l’avancée du cyclone heure par heure sur les sites météo. On annonce des pointes à 150 Km/h sur les côtes.

Le 1 janvier au soir, on se fait un dernier resto (pour faire des réserves !) tout le monde se souhaite plutôt gaiement un « Bon Cyclone » comme on se souhaiterait une « Bonne année » … c’est assez étonnant mais au moins c’est typique ! Quoi de plus local que de se faire un petit cyclone à la Réunion ? Dans tout les cas, Bejisa, on t’attend…

IMG_7937.jpg_effectedDSCN0542.jpg_effected

Finalement, sur les hauteurs des Salines, à côté de Saint Gilles, nous avons été particulièrement épargnés. Ce qui était présenté aux infos et ce que je voyais sur la terrasse de l’appart ne coïncidait pas vraiment. (nous avons pu regarder Réunion 1ère toute la journée et avons eu la chance de ne subir aucune coupure d’électricité !) Pas beaucoup d’arbres à l’horizon, donc pas beaucoup de dégâts à constater, juste quelques gouttières volantes, des portails arrachés, quelques vaches errantes en pleine rue et un fusible qui saute dans le salon histoire de nous mettre quand même un peu dans l’ambiance.

En fin de journée, soudainement le calme revient, plus de vent, ni une goutte de pluie, le ciel semble même s’être subitement éclaircit… Nous sommes dans l’oeil du Cyclone.

DSC02860.JPG_effectedDSC02858.JPG_effected

Vendredi 3 janvier, une fois l’alerte rouge levée, la plupart des routes (comme la route du littoral qui relit Saint Gilles à St Denis la capitale) sont fermées à cause des arbres déracinés et des résidus de branches cassées qui jonchent le sol, d’autres impraticables car complètement inondées.

Dès le lendamain du passage du cyclone, une excursion à Saint Gilles m’a vraiment fait prendre conscience de la gravité du cyclone. Des palmiers barraient les rues, des enseignes publicitaires avaient été arrachées par la force du vent et des mangues éclatées un peu partout au sol dégageaient un petit fumet des plus nauséabond.

IMG_7983.JPG_effected IMG_7978.jpg_effected IMG_7975.jpg_effected IMG_7974.jpg_effected IMG_7971.jpg_effected IMG_7970.jpg_effected IMG_7969.JPG_effected IMG_7965.JPG_effected IMG_7964.JPG_effected IMG_7962.JPG_effected IMG_7961.JPG_effected IMG_7959.jpg_effectedIMG_7978.jpg_effected IMG_7993.JPG_effected IMG_7992.JPG_effected IMG_7989.jpg_effected IMG_7988.jpg_effected IMG_7987.JPG_effected IMG_7983.JPG_effectedIMG_7990.JPG_effected IMG_7986.JPG_effected IMG_8025.jpg_effected IMG_8027.jpg_effected IMG_8028.jpg_effected IMG_8029.jpg_effected

Le plus impressionnant restait le port de Saint Gilles qui a été particulièrement touché, 25 bateaux de plaisance coulés, les catamarans du parc à bateaux encastrés les uns dans les autres, des branches et des débris partout mais l’image la plus improbable reste  ce bateau déplacé par la seule force du vent sur le quai du port…

DSC02904.JPG_effected DSC02900.JPG_effected DSC02897.JPG_effected DSC02896.JPG_effected DSC02895.JPG_effectedDSC02908.JPG_effectedDSC02949.JPG_effectedIMG_7999.jpg_effectedIMG_8001.jpg_effectedIMG_8000.JPG_effectedIMG_8003.jpg_effectedIMG_8012.jpg_effected

DSC02947.JPG_effectedDSC02934.JPG_effectedDSC02937.JPG_effected

En effet, les photos que je vous rapporte de la Réunion n’ont finalement rien à voir avec les images de cartes postales que je m’attendais à vous présenter… Mais c’est la réalité et son lot d’imprévus.

Au même moment, en métropole, tout l’Ouest de la France subissait également une forte tempête qui créa nombres d’inondations en Bretagne et beaucoup de dégats sur les plages comme La Baule… Vous ne trouvez pas ça inquiétant tous ces dérèglements météorologiques ? Pour ma part, je trouve ces catastrophes climatiques assez effrayantes pour le futur….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s